Bilan 2013 :

On compte 49 sorties sur l’année 2013. Sur 41 sorties retenues, on compte 18 sorties dites « dynamiques ».

Détail des sorties de l’année 2013 :

18 sorties d’orientations professionnelles avec :

  • 6 sorties vers l’emploi durable (dont 3 bénéficiaires du R.S.A.).
  • 1 sortie vers un C.D.D. supérieur à 6 mois et supérieur à 20h par semaine.
  • 1 sortie vers un C.D.D. supérieur à 6 mois et inférieur à 20h par semaine (pour un bénéficiaire du R.S.A.).
  • 6 sorties vers un emploi de transition (dont 5 bénéficiaires du R.S.A.).
  • 4 sorties dites « positives » avec 3 entrées en formation qualifiante et une obtention du permis de conduire (dont 3 bénéficiaires du R.S.A.).

8 sorties dites « neutralisées » pour les motifs suivants :

  • 4 départs pour maternité (dont 3 bénéficiaires du R.S.A.).
  • 3 arrêts maladie de longue durée (dont 2 bénéficiaires du R.S.A.)
  • 1 orientation en Établissement et Service d’Aide par le Travail (E.S.A.T.)

16 sorties sans emploi et enfin, 7 sorties pour lesquelles les personnes n’ont pas donné de nouvelles et/ou ne sont pas joignables.

 

Bilan 2014 :

On compte 35 sorties sur l’année 2014. Sur 20 sorties retenues, on compte 14 sorties dites « dynamiques ».

Détail des sorties de l’année 2014 :

20 sorties d’orientations professionnelles avec :

  • 4 sorties vers un emploi de transition (dont 3 bénéficiaires du R.S.A.).
  • 10 sorties dites « positives » avec 8 entrées en formation qualifiante et 2 C.D.D.I. (dont 9 bénéficiaires du R.S.A.).
  • 6 sorties vers d’autres dispositifs (dont 3 sur les dispositifs Esp’Oir ou Cap Projet Professionnel (C.P.P.), 1 mise en place d’E.M.T., 1 formation H.A.C.C.P.).

15 sorties dites « neutralisées » pour les motifs suivants :

  • 4 licenciements pour faute grave.
  • 2 départs pour maternité.
  • 2 déménagements.
  • 2 arrêts maladie longue durée.
  • 2 réorientations R.S.A. sociales en raison d’importantes problématiques entravant l’insertion professionnelle.
  • 1 réorientation vers une entreprise adaptée (La Chiffo servant alors de terrain d’évaluation permettant de mettre en lumière l’incapacité d’une personne à travailler en milieu ordinaire).
  • 2 sorties de personnes de plus de 60 ans et devant ouvrir leurs droits à la retraite.

 

Bilan 2015 :

On compte 41 sorties sur l’année 2015. Sur 30 sorties retenues, on compte 18 sorties dites « dynamiques ».

Détail des sorties de l’année 2015 :

18 sorties d’orientations professionnelles avec :

  • 5 sorties vers l’emploi durable, dont 3 sorties vers un C.D.D. supérieur à 6 mois et supérieur à 20h par semaine.
  • 3 sorties vers un emploi de transition.
  • 10 sorties dites « positives » avec 7 entrées en formation qualifiante.

Parmi eux, 11 salariés étaient bénéficiaires du RSA.

11 sorties dites « neutralisées » pour les motifs suivants :

  • 3 départs pour maternité ou congé longue maladie.
  • 5 départs dans le premier mois du contrat.
  • 2 départs pour difficultés judiciaires.
  • 1 départ pour déménagement.

Ces 11 salariés étaient bénéficiaires du RSA.

Bilan 2016 :

On compte 41 sorties sur l’année 2016. Sur 25 sorties retenues, on compte 18 sorties dites « dynamiques ».

Détail des sorties de l’année 2016 : 18 sorties d’orientations professionnelles avec :

  • 6 sorties vers l’emploi durable, dont 3 C.D.I + 1 C.D.D. > à 6 mois et > à 20h par semaine
  • 5 sorties vers un emploi de transition 5 CDD < 6 mois
  • 7 sorties dites « positives » avec 2 entrées en formation qualifiante + 4 Obtention de CACES + 1 CCP

16 sorties dites « neutralisées » pour les motifs suivants :

 

  • 8 Arrêts longue maladie dont 2 congés maternités
  • 3 Décisions administratives
  • 3 ruptures à l’initiative de l’employeur
  • 2 Abandons de postes